News

 

Hôtellerie-restauration : les salaires minimum augmenteront au 1er janvier 19 de 1 à 1,3 %  > en savoir plus...

Rapport d’activités et comptes annuels 2017:
Maintenant télécharger > en savoir plus...

Hôtellerie-restauration: les salaires minimum augmenteront au 1er avril de 0,5% > en savoir plus...

La nouvelle Convention collective de travail pour l’hôtellerie-restauration suisse a été ratifiée > en savoir plus...

Les délégations de négociation se mettent d’accord sur une proposition de nouvelle Convention collective de travail pour l’hôtellerie-restauration suisse
> en savoir plus...

Progresso : des films sur les examens clôturant les cursus cuisine et service > en savoir plus...

Profiter avec Progresso – l’hôtellerie-restauration lance une campagne en faveur de la qualification de base
> en savoir plus...

La CCNT a 40 ans - Ensemble pour l'hôtellerie-restauration suisse
> en savoir plus...

Bien commencer sa carrière avec Progresso: les dates des formations 2018 sont en ligne > en savoir plus...

La CCNT de l’hôtellerie-restauration à nouveau déclarée de force obligatoire à partir de 2017 > en savoir plus...

Le rapport d’activité et les comptes annuels 2015 ont fait peau neuve. > en savoir plus...

La CCNT toujours à portée de main avec la nouvelle application de l’hôtellerie-restauration
> en savoir plus...

Art. 16 Jours de repos

Est-il possible, à la fin du contrat de travail, de compenser un solde négatif ?


Non. À la fin du contrat de travail, un solde négatif calculé sur la base d’un décompte du temps de travail (heures en moins, jours de repos et jours fériés) ne peut en aucun cas être compensé avec un solde de vacances du collaborateur. En revanche, il est possible d’effectuer une compensation entre les soldes de jours de repos et les soldes de jours fériés (attention : lorsqu’un nombre trop important de jours de repos pris est compensé avec des jours fériés, la durée théorique doit être modifiée en conséquence).

Un collaborateur travaille de 10h00 à 14h30. Est-ce qu’une demi-journée de repos peut lui être accordée ?


Non. Par demie-journée de repos, on entend la période allant de 12h00, ou de 14h00, jusqu’au début du repos de nuit, étant entendu que le collaborateur est libéré à 12h00 ou à 14h00. La demi-journée ne peut être réputée accordée étant donné que le collaborateur n’est pas libéré à partir de 14h00.